Melvenn évalue l’efficacité énergétique de Cawen

Peut-on parler de langage “vert” ?

Melvenn a mesuré l’énergie consommée à l’exécution des différentes versions de la maquette de R.Hundt.

L’avantage pris sur C++ est saisissant.

Les résultats sont disponibles sur notre site et dans cet article.

Nous invitons chaleureusement tous ceux qui souhaitent s’impliquer dans la construction d’une informatique plus respectueuse de l’environnement à fréquenter et animer des sites tels que Green Code Lab.

Commentaires

  1. Goussin :

    Pourquoi comparer votre langage au c++ si le Cawen n’est pas objet ?

    • TS & GC :

      Bonjour,

      Nous pourrions répondre par une question “pourquoi B.Stroustrup, le créateur de C++, l’a-t-il décrit comme ‘a better C’ ?”
      Parce que tout nouveau venu dans le monde des langages de programmation doit commencer par justifier son existence en se comparant à ses plus proches parents.
      Il se trouve que C++ a “remporté” le test mis en ligne par Google, c’est donc naturellement les résultats obtenus par ce langage qui devaient nous servir d’objectifs à dépasser.
      Par ailleurs, nous ne raisonnons pas en terme de moyens (choix du paradigme : objet, fonctionnel, programmation générique) mais en terme de résultats. Notre vision du problème est totalement anti-idéologique : si un langage A exprime plus lisiblement et en moins d’instructions le même traitement T qu’un langage B, que ce traitement peut-être exécuté plus rapidemment en consommant moins de mémoire, que le processus de génération de A ne laisse pas passer plus d’erreurs de programmation que celui du langage B…Alors pourquoi ne pas coder le traitement T dans le langage A ? Et si, dans la majorité des cas d’utilisation de B, A présente ces mêmes avantages sur B, pourquoi ne pas abandonner B au profit de A ?

      Cordialement
      TS & GC

Répondre Annuler

*


2 − deux =

-Votre adresse ne sera pas visible-